Recettes traditionnelles

Livre de la semaine Food Tank : Cooperative Farming : Frameworks for Farming Together

Livre de la semaine Food Tank : Cooperative Farming : Frameworks for Farming Together


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le nouveau guide de Faith Gilbert explique comment relever les défis des petites exploitations agricoles grâce à la collaboration et comment la coopération offre un moyen de rivaliser avec les grandes entreprises agricoles. Alors que les agriculteurs se rassemblent pour un bénéfice mutuel, ce modèle aborde les limites d'un système alimentaire basé sur de petites exploitations.


Notes brèves sur la création de sens en temps de crise

Note de l'éditeur : Cet article est basé sur la transcription d'un exposé oral donné par le Dr Marc Gafni vers la fin mars 2020 ainsi que sur un article plus long du Dr Marc Gafni. Le discours original se trouve ici :

>>> Téléchargez le document complet ICI <<<

Faire du sens en temps de crise

En parcourant une boîte de réception remplie chaque jour d'articles, de questions et de commentaires sur le virus Corona, je vois l'incroyable éventail de nos réponses. J'ai lu des articles sur les travailleurs de la santé qui risquent leur vie pour sauver les mourants, et des amis partageant des recettes et des cocktails sur Zoom, et tout le reste. Je dis cela sans jugement – ​​il n'y a pas qu'une seule façon de répondre à une telle crise. Mais quelle que soit notre réponse, la plupart d'entre nous se demandent quel sens nous pouvons donner à l'arrivée météorique (mais en fait bien prévue) de Covid-19 en notre présence. La crise révèle notre manque de carte et la nécessité d'en articuler une nouvelle. Nous avons besoin d'une histoire partagée qui inclut, mais qui est sous toute notre expérience, aussi variée soit-elle. C'est le moment de faire du sens, à la fois personnel et collectif. Une histoire partagée comprend une idée de l'endroit où nous sommes - une histoire d'univers partagée, avec qui nous sommes - un récit partagé d'identité et de ce que nous devrions faire - une éthique partagée.

Création de sens décentralisée

Nous en avons besoin parce que nous vivons à une époque de création de sens décentralisée. Nous ne pouvons pas compter sur le gouvernement, les universités, la presse ou les institutions religieuses et les églises alternatives du mouvement du potentiel humain dans ses variétés New Age. Il y a de la sagesse dans chacun de ceux-ci, mais ils sont aussi fragmentés que notre sens des modèles plus larges et des visions du monde plus larges est fracturé. Nous devons retrouver notre chemin vers une vision de la bonté, de la vérité et de la beauté, basée sur les meilleures informations des sciences intérieures et extérieures dont nous disposons. Par science extérieure, j'entends les sciences dures et douces avec leur mesure, leur expérimentation et leur collecte de données. Par sciences intérieures, j'entends l'expérience intérieure de la gnose validée – le monde de l'esprit, des sentiments et de la sagesse intérieure. Ensemble, ils nous apprennent où nous sommes, qui nous sommes et ce qui doit être fait en réponse à la crise de Covid-19.

La réalisation de soi unique

Nous sommes dans un moment puissant de réinitialisation évolutive. Nous avons maintenant le potentiel de redéfinir nos identités en tant qu'humains. La connaissance centrale qui se cristallise dans ce moment d'évolution, puisée dans les sciences intérieures, est que chacun de nous est un Soi unique, avec une perspective, une qualité de soi et une capacité d'action uniques. Notre Soi Unique n'est pas simplement notre talent en tant qu'unités monadiques séparées. Selon le meilleur des sciences intérieures et extérieures, nous sommes chacun, non pas fondamentalement à part, mais plutôt une partie de l'ensemble plus vaste de l'existence. Mais nous sommes des parties distinctes. Chacun de nous est un émergent unique de l'ensemble du système. Nous sommes des configurations uniques du champ plus large de la vie et de la conscience. Et par conséquent, nous avons chacun un cadeau unique à offrir dont l'ensemble a besoin. C'est notre identité fondamentale.

Béni par des auto-héros uniques

Cette compréhension de l'identité n'a pas encore émergé dans la société. Mais de plus en plus de gens reconnaissent que nous ne sommes pas les rouages ​​d'une machine de production, ni simplement un moi séparé monadique dans une lutte gagnant-perdant pour le succès, mais plutôt - je suis un moi unique - n'avions pas encore émergé dans la société. L'identité de soi séparée domine encore presque entièrement la culture. Mais avec la crise de Covid-19, nous avons eu la chance d'avoir tant de héros, Unique Selves en action, chacun d'entre eux. Les héros, comme les poètes, ont souvent plusieurs longueurs d'avance sur la culture. Et en tant que Soi Unique, la première réponse que notre sens exige est une action unique. C'est ce que signifie être le héros de sa propre vie.

Face à une terrible tragédie et à un besoin urgent, nous avons vu tant de personnes se lever pour offrir leurs cadeaux uniques. Ils n'attendent pas les directives des autres, ils mettent leur vie en danger et soutiennent les autres de toutes les manières possibles. Ce sont des médecins qui sortent de la retraite, ce sont des adolescents qui livrent de la nourriture, ce sont des voisins qui organisent une fête d'anniversaire au volant avec des cornes et des ballons, ils cousent des masques, ils applaudissent les soignants tous les soirs depuis leur balcon, ils téléphonent personnes qui vivent seules, ils envoient de l'argent aux premiers intervenants et aux employés de la restauration qui ont perdu leur emploi. C'est beau à vivre et nous dit tout sur un fil conducteur majeur de la nature humaine : notre capacité inhérente à nous aligner sur la bonté et l'amour, même au péril de notre vie. Cela n'a de sens que si nous sentons que nos identités sont des expressions uniques et nécessaires du vaste champ de la conscience et de l'amour, et non des moi séparés essentiellement aliénés du tout.

Les étapes immédiates de création de sens ont lieu dans le contexte d'actions comme celles-ci. La toute première chose à faire est de soigner les malades, d'avoir suffisamment de ventilateurs, d'avoir suffisamment de lits dans les hôpitaux, de protéger ceux qui y travaillent, de s'assurer que tout le monde a accès aux produits de première nécessité alors que nous faisons face à un nouveau économie.


Notes brèves sur la création de sens en temps de crise

Note de l'éditeur : Cet article est basé sur la transcription d'un exposé oral donné par le Dr Marc Gafni vers la fin mars 2020 ainsi que sur un article plus long du Dr Marc Gafni. Le discours original se trouve ici :

>>> Téléchargez le document complet ICI <<<

Faire du sens en temps de crise

En parcourant une boîte de réception remplie chaque jour d'articles, de questions et de commentaires sur le virus Corona, je vois l'incroyable éventail de nos réponses. J'ai lu des articles sur les travailleurs de la santé risquant leur vie pour sauver les mourants, et des amis partageant des recettes et des cocktails sur Zoom, et tout le reste. Je dis cela sans jugement – ​​il n'y a pas qu'une seule façon de répondre à une telle crise. Mais quelle que soit notre réponse, la plupart d'entre nous se demandent quel sens nous pouvons donner à l'arrivée météorique (mais en fait bien prévue) de Covid-19 en notre présence. La crise révèle notre manque de carte et la nécessité d'en articuler une nouvelle. Nous avons besoin d'une histoire partagée qui inclut, mais qui est sous toute notre expérience, aussi variée soit-elle. C'est le moment de faire du sens, à la fois personnel et collectif. Une histoire partagée comprend un sentiment d'où nous sommes – une histoire d'univers partagée, avec qui nous sommes – un récit partagé d'identité, et ce que nous devrions faire – une éthique partagée.

Création de sens décentralisée

Nous en avons besoin parce que nous vivons à une époque de création de sens décentralisée. Nous ne pouvons pas compter sur le gouvernement, les universités, la presse ou les institutions religieuses et les églises alternatives du mouvement du potentiel humain dans ses variétés New Age. Il y a de la sagesse dans chacun de ceux-ci, mais ils sont aussi fragmentés que notre sens des modèles plus larges et des visions du monde plus larges est fracturé. Nous devons retrouver notre chemin vers une vision de la bonté, de la vérité et de la beauté, basée sur les meilleures informations des sciences intérieures et extérieures dont nous disposons. Par science extérieure, j'entends les sciences dures et douces avec leur mesure, leur expérimentation et leur collecte de données. Par sciences intérieures, j'entends l'expérience intérieure de la gnose validée – le monde de l'esprit, des sentiments et de la sagesse intérieure. Ensemble, ils nous apprennent où nous sommes, qui nous sommes et ce qui doit être fait en réponse à la crise de Covid-19.

La réalisation de soi unique

Nous sommes dans un moment puissant de réinitialisation évolutive. Nous avons maintenant le potentiel de redéfinir nos identités en tant qu'humains. La connaissance centrale qui se cristallise dans ce moment évolutif, puisée dans les sciences intérieures, est que chacun de nous est un Soi Unique, avec une perspective, une qualité de soi et une capacité d'action uniques. Notre Soi Unique n'est pas simplement notre talent en tant qu'unités monadiques séparées. Selon le meilleur des sciences intérieures et extérieures, nous sommes chacun, non pas fondamentalement à part, mais plutôt une partie de l'ensemble plus vaste de l'existence. Mais nous sommes des parties distinctes. Chacun de nous est un émergent unique de l'ensemble du système. Nous sommes des configurations uniques du champ plus large de la vie et de la conscience. Et par conséquent, nous avons chacun un cadeau unique à offrir dont l'ensemble a besoin. C'est notre identité fondamentale.

Béni par des auto-héros uniques

Cette compréhension de l'identité n'a pas encore émergé dans la société. Mais de plus en plus de gens reconnaissent que nous ne sommes pas les rouages ​​d'une machine de production, ni simplement un moi séparé monadique dans une lutte gagnant-perdant pour le succès, mais plutôt - je suis un moi unique - n'avions pas encore émergé dans la société. L'identité de soi séparée domine encore presque entièrement la culture. Mais avec la crise de Covid-19, nous avons eu la chance d'avoir tant de héros, Unique Selves en action chacun d'entre eux. Les héros, comme les poètes, ont souvent plusieurs longueurs d'avance sur la culture. Et en tant que Soi Unique, la première réponse que notre sens exige est une action unique. C'est ce que signifie être le héros de sa propre vie.

Face à une terrible tragédie et à un besoin urgent, nous avons vu tant de personnes se lever pour offrir leurs cadeaux uniques. Ils n'attendent pas les directives des autres, ils mettent leur vie en danger et soutiennent les autres de toutes les manières possibles. Ce sont des médecins qui sortent de la retraite, ce sont des adolescents qui livrent de la nourriture, ce sont des voisins qui organisent une fête d'anniversaire en voiture avec des cornes et des ballons, ils cousent des masques, ils applaudissent les soignants tous les soirs depuis leur balcon, ils téléphonent personnes qui vivent seules, ils envoient de l'argent aux premiers intervenants et aux employés de la restauration qui ont perdu leur emploi. C'est beau à vivre et nous dit tout sur un fil conducteur majeur de la nature humaine : notre capacité inhérente à nous aligner sur la bonté et l'amour, même au péril de notre vie. Cela n'a de sens que si nous sentons que nos identités sont des expressions uniques et nécessaires du vaste champ de la conscience et de l'amour, et non des moi séparés essentiellement aliénés du tout.

Les étapes immédiates de création de sens ont lieu dans le contexte d'actions comme celles-ci. La toute première chose à faire est de soigner les malades, d'avoir suffisamment de ventilateurs, d'avoir suffisamment de lits dans les hôpitaux, de protéger ceux qui y travaillent, de s'assurer que tout le monde a accès aux produits de première nécessité alors que nous faisons face à un nouveau économie.


Notes brèves sur la création de sens en temps de crise

Note de l'éditeur : Cet article est basé sur la transcription d'un exposé oral donné par le Dr Marc Gafni vers la fin mars 2020 ainsi que sur un article plus long du Dr Marc Gafni. Le discours original se trouve ici :

>>> Téléchargez le document complet ICI <<<

Faire du sens en temps de crise

En parcourant une boîte de réception remplie chaque jour d'articles, de questions et de commentaires sur le virus Corona, je vois l'incroyable éventail de nos réponses. J'ai lu des articles sur les travailleurs de la santé qui risquent leur vie pour sauver les mourants, et des amis partageant des recettes et des cocktails sur Zoom, et tout le reste. Je dis cela sans jugement – ​​il n'y a pas qu'une seule façon de répondre à une telle crise. Mais quelle que soit notre réponse, la plupart d'entre nous se demandent quel sens nous pouvons donner à l'arrivée météorique (mais en fait bien prévue) de Covid-19 en notre présence. La crise révèle notre manque de carte et la nécessité d'en articuler une nouvelle. Nous avons besoin d'une histoire partagée qui inclut, mais qui est sous toute notre expérience, aussi variée soit-elle. C'est le moment de faire du sens, à la fois personnel et collectif. Une histoire partagée comprend un sentiment d'où nous sommes – une histoire d'univers partagée, avec qui nous sommes – un récit partagé d'identité, et ce que nous devrions faire – une éthique partagée.

Création de sens décentralisée

Nous en avons besoin parce que nous vivons à une époque de création de sens décentralisée. Nous ne pouvons pas compter sur le gouvernement, les universités, la presse ou les institutions religieuses et les églises alternatives du mouvement du potentiel humain dans ses variétés New Age. Il y a de la sagesse dans chacun de ceux-ci, mais ils sont aussi fragmentés que notre sens des modèles plus larges et des visions du monde plus larges est fracturé. Nous devons retrouver notre chemin vers une vision de la bonté, de la vérité et de la beauté, basée sur les meilleures informations des sciences intérieures et extérieures dont nous disposons. Par science extérieure, j'entends les sciences dures et douces avec leur mesure, leur expérimentation et leur collecte de données. Par sciences intérieures, j'entends l'expérience intérieure de la gnose validée – le monde de l'esprit, des sentiments et de la sagesse intérieure. Ensemble, ils nous apprennent où nous sommes, qui nous sommes et ce qui doit être fait en réponse à la crise de Covid-19.

La réalisation de soi unique

Nous sommes dans un moment puissant de réinitialisation évolutive. Nous avons maintenant le potentiel de redéfinir nos identités en tant qu'humains. La connaissance centrale qui se cristallise dans ce moment d'évolution, puisée dans les sciences intérieures, est que chacun de nous est un Soi unique, avec une perspective, une qualité de soi et une capacité d'action uniques. Notre Soi Unique n'est pas simplement notre talent en tant qu'unités monadiques séparées. Selon le meilleur des sciences intérieures et extérieures, nous sommes chacun, non pas fondamentalement à part, mais plutôt une partie de l'ensemble plus vaste de l'existence. Mais nous sommes des parties distinctes. Chacun de nous est un émergent unique de l'ensemble du système. Nous sommes des configurations uniques du champ plus large de la vie et de la conscience. Et par conséquent, nous avons chacun un cadeau unique à offrir dont l'ensemble a besoin. C'est notre identité fondamentale.

Béni par des auto-héros uniques

Cette compréhension de l'identité n'a pas encore émergé dans la société. Mais de plus en plus de gens reconnaissent que nous ne sommes pas les rouages ​​d'une machine de production, ni simplement un moi séparé monadique dans une lutte gagnant-perdant pour le succès, mais plutôt - je suis un moi unique - n'avions pas encore émergé dans la société. L'identité de soi séparée domine encore presque entièrement la culture. Mais avec la crise de Covid-19, nous avons eu la chance d'avoir tant de héros, Unique Selves en action chacun d'entre eux. Les héros, comme les poètes, ont souvent plusieurs longueurs d'avance sur la culture. Et en tant que Soi Unique, la première réponse que notre sens exige est une action unique. C'est ce que signifie être le héros de sa propre vie.

Face à une terrible tragédie et à un besoin urgent, nous avons vu tant de personnes se lever pour offrir leurs cadeaux uniques. Ils n'attendent pas les directives des autres, ils mettent leur vie en danger et soutiennent les autres de toutes les manières possibles. Ce sont des médecins qui sortent de la retraite, ce sont des adolescents qui livrent de la nourriture, ce sont des voisins qui organisent une fête d'anniversaire au volant avec des cornes et des ballons, ils cousent des masques, ils applaudissent les soignants tous les soirs depuis leur balcon, ils téléphonent personnes qui vivent seules, ils envoient de l'argent aux premiers intervenants et aux employés de la restauration qui ont perdu leur emploi. C'est beau à vivre et nous dit tout sur un fil conducteur majeur de la nature humaine : notre capacité inhérente à nous aligner sur la bonté et l'amour, même au péril de notre vie. Cela n'a de sens que si nous sentons que nos identités sont des expressions uniques et nécessaires du vaste champ de la conscience et de l'amour, et non des moi séparés essentiellement aliénés du tout.

Les étapes immédiates de création de sens ont lieu dans le contexte d'actions comme celles-ci. La toute première chose à faire est de soigner les malades, d'avoir suffisamment de ventilateurs, d'avoir suffisamment de lits dans les hôpitaux, de protéger ceux qui y travaillent, de s'assurer que tout le monde a accès aux produits de première nécessité alors que nous faisons face à un nouveau économie.


Notes brèves sur la création de sens en temps de crise

Note de l'éditeur : Cet article est basé sur la transcription d'un exposé oral donné par le Dr Marc Gafni vers la fin mars 2020 ainsi que sur un article plus long du Dr Marc Gafni. Le discours original se trouve ici :

>>> Téléchargez le document complet ICI <<<

Faire du sens en temps de crise

En parcourant une boîte de réception remplie chaque jour d'articles, de questions et de commentaires sur le virus Corona, je vois l'incroyable éventail de nos réponses. J'ai lu des articles sur les travailleurs de la santé risquant leur vie pour sauver les mourants, et des amis partageant des recettes et des cocktails sur Zoom, et tout le reste. Je dis cela sans jugement – ​​il n'y a pas qu'une seule façon de répondre à une telle crise. Mais quelle que soit notre réponse, la plupart d'entre nous se demandent quel sens nous pouvons donner à l'arrivée météorique (mais en fait bien prévue) de Covid-19 en notre présence. La crise révèle notre manque de carte et la nécessité d'en articuler une nouvelle. Nous avons besoin d'une histoire partagée qui inclut, mais qui est sous toute notre expérience, aussi variée soit-elle. C'est le moment de faire du sens, à la fois personnel et collectif. Une histoire partagée comprend un sentiment d'où nous sommes – une histoire d'univers partagée, avec qui nous sommes – un récit partagé d'identité, et ce que nous devrions faire – une éthique partagée.

Création de sens décentralisée

Nous en avons besoin parce que nous vivons à une époque de création de sens décentralisée. Nous ne pouvons pas compter sur le gouvernement, les universités, la presse ou les institutions religieuses et les églises alternatives du mouvement du potentiel humain dans ses variétés New Age. Il y a de la sagesse dans chacun de ceux-ci, mais ils sont aussi fragmentés que notre sens des modèles plus larges et des visions du monde plus larges est fracturé. Nous devons retrouver notre chemin vers une vision de la bonté, de la vérité et de la beauté, basée sur les meilleures informations des sciences intérieures et extérieures dont nous disposons. Par science extérieure, j'entends les sciences dures et douces avec leur mesure, leur expérimentation et leur collecte de données. Par sciences intérieures, j'entends l'expérience intérieure de la gnose validée – le monde de l'esprit, des sentiments et de la sagesse intérieure. Ensemble, ils nous apprennent où nous sommes, qui nous sommes et ce qui doit être fait en réponse à la crise de Covid-19.

La réalisation de soi unique

Nous sommes dans un moment puissant de réinitialisation évolutive. Nous avons maintenant le potentiel de redéfinir nos identités en tant qu'humains. La connaissance centrale qui se cristallise dans ce moment évolutif, puisée dans les sciences intérieures, est que chacun de nous est un Soi Unique, avec une perspective, une qualité de soi et une capacité d'action uniques. Notre Soi Unique n'est pas simplement notre talent en tant qu'unités monadiques séparées. Selon le meilleur des sciences intérieures et extérieures, nous sommes chacun, non pas fondamentalement à part, mais plutôt une partie de l'ensemble plus vaste de l'existence. Mais nous sommes des parties distinctes. Chacun de nous est un émergent unique de l'ensemble du système. Nous sommes des configurations uniques du champ plus large de la vie et de la conscience. Et par conséquent, nous avons chacun un cadeau unique à offrir dont l'ensemble a besoin. C'est notre identité fondamentale.

Béni par des auto-héros uniques

Cette compréhension de l'identité n'a pas encore émergé dans la société. Mais de plus en plus de gens reconnaissent que nous ne sommes pas les rouages ​​d'une machine de production, ni simplement un moi séparé monadique dans une lutte gagnant-perdant pour le succès, mais plutôt - je suis un moi unique - n'avions pas encore émergé dans la société. L'identité de soi séparée domine encore presque entièrement la culture. Mais avec la crise de Covid-19, nous avons eu la chance d'avoir tant de héros, Unique Selves en action, chacun d'entre eux. Les héros, comme les poètes, ont souvent plusieurs longueurs d'avance sur la culture. Et en tant que Soi Unique, la première réponse que notre sens exige est une action unique. C'est ce que signifie être le héros de sa propre vie.

Face à une terrible tragédie et à un besoin urgent, nous avons vu tant de personnes se lever pour offrir leurs cadeaux uniques. Ils n'attendent pas les directives des autres - ils mettent leur vie en danger et soutiennent les autres de toutes les manières possibles. Ce sont des médecins qui sortent de la retraite, ce sont des adolescents qui livrent de la nourriture, ce sont des voisins qui organisent une fête d'anniversaire en voiture avec des cornes et des ballons, ils cousent des masques, ils applaudissent les soignants tous les soirs depuis leur balcon, ils téléphonent personnes qui vivent seules, ils envoient de l'argent aux premiers intervenants et aux employés de la restauration qui ont perdu leur emploi. C'est beau à vivre et nous dit tout sur un fil conducteur majeur de la nature humaine : notre capacité inhérente à nous aligner sur la bonté et l'amour, même au péril de notre vie. Cela n'a de sens que si nous sentons que nos identités sont des expressions uniques et nécessaires du vaste champ de la conscience et de l'amour, et non des moi séparés essentiellement aliénés du tout.

Les étapes immédiates de création de sens ont lieu dans le contexte d'actions comme celles-ci. La toute première chose à faire est de soigner les malades, d'avoir suffisamment de ventilateurs, d'avoir suffisamment de lits dans les hôpitaux, de protéger ceux qui y travaillent, de s'assurer que tout le monde a accès aux produits de première nécessité alors que nous faisons face à un nouveau économie.


Notes brèves sur la création de sens en temps de crise

Note de l'éditeur : Cet article est basé sur la transcription d'un exposé oral donné par le Dr Marc Gafni vers la fin mars 2020 ainsi que sur un article plus long du Dr Marc Gafni. Le discours original se trouve ici :

>>> Téléchargez le document complet ICI <<<

Faire du sens en temps de crise

En parcourant une boîte de réception remplie chaque jour d'articles, de questions et de commentaires sur le virus Corona, je vois l'incroyable éventail de nos réponses. J'ai lu des articles sur les travailleurs de la santé risquant leur vie pour sauver les mourants, et des amis partageant des recettes et des cocktails sur Zoom, et tout le reste. Je dis cela sans jugement – ​​il n'y a pas qu'une seule façon de répondre à une telle crise. Mais quelle que soit notre réponse, la plupart d'entre nous se demandent quel sens nous pouvons donner à l'arrivée météorique (mais en fait bien prévue) de Covid-19 en notre présence. La crise révèle notre manque de carte et la nécessité d'en articuler une nouvelle. Nous avons besoin d'une histoire partagée qui inclut, mais qui est sous toute notre expérience, aussi variée soit-elle. C'est le moment de faire du sens, à la fois personnel et collectif. Une histoire partagée comprend un sentiment d'où nous sommes – une histoire d'univers partagée, avec qui nous sommes – un récit partagé d'identité, et ce que nous devrions faire – une éthique partagée.

Création de sens décentralisée

Nous en avons besoin parce que nous vivons à une époque de création de sens décentralisée. Nous ne pouvons pas compter sur le gouvernement, les universités, la presse ou les institutions religieuses et les églises alternatives du mouvement du potentiel humain dans ses variétés New Age. Il y a de la sagesse dans chacun de ceux-ci, mais ils sont aussi fragmentés que notre sens des modèles plus larges et des visions du monde plus larges est fracturé. Nous devons retrouver notre chemin vers une vision de la bonté, de la vérité et de la beauté, basée sur les meilleures informations des sciences intérieures et extérieures dont nous disposons. Par science extérieure, j'entends les sciences dures et douces avec leur mesure, leur expérimentation et leur collecte de données. Par sciences intérieures, j'entends l'expérience intérieure de la gnose validée – le monde de l'esprit, des sentiments et de la sagesse intérieure. Ensemble, ils nous apprennent où nous sommes, qui nous sommes et ce qui doit être fait en réponse à la crise de Covid-19.

La réalisation de soi unique

Nous sommes dans un moment puissant de réinitialisation évolutive. Nous avons maintenant le potentiel de redéfinir nos identités en tant qu'humains. La connaissance centrale qui se cristallise dans ce moment d'évolution, puisée dans les sciences intérieures, est que chacun de nous est un Soi unique, avec une perspective, une qualité de soi et une capacité d'action uniques. Notre Soi Unique n'est pas simplement notre talent en tant qu'unités monadiques séparées. Selon le meilleur des sciences intérieures et extérieures, nous sommes chacun, non pas fondamentalement à part, mais plutôt une partie de l'ensemble plus vaste de l'existence. Mais nous sommes des parties distinctes. Chacun de nous est un émergent unique de l'ensemble du système. Nous sommes des configurations uniques du champ plus large de la vie et de la conscience. Et par conséquent, nous avons chacun un cadeau unique à offrir dont l'ensemble a besoin. C'est notre identité fondamentale.

Béni par des auto-héros uniques

Cette compréhension de l'identité n'a pas encore émergé dans la société. Mais de plus en plus de gens reconnaissent que nous ne sommes pas les rouages ​​d'une machine de production, ni simplement un moi séparé monadique dans une lutte gagnant-perdant pour le succès, mais plutôt - je suis un moi unique - n'avions pas encore émergé dans la société. L'identité de soi séparée domine encore presque entièrement la culture. Mais avec la crise de Covid-19, nous avons eu la chance d'avoir tant de héros, Unique Selves en action, chacun d'entre eux. Les héros, comme les poètes, ont souvent plusieurs longueurs d'avance sur la culture. Et en tant que Soi Unique, la première réponse que notre sens exige est une action unique. C'est ce que signifie être le héros de sa propre vie.

Face à une terrible tragédie et à un besoin urgent, nous avons vu tant de personnes se lever pour offrir leurs cadeaux uniques. Ils n'attendent pas les directives des autres, ils mettent leur vie en danger et soutiennent les autres de toutes les manières possibles. Ce sont des médecins qui sortent de la retraite, ce sont des adolescents qui livrent de la nourriture, ce sont des voisins qui organisent une fête d'anniversaire en voiture avec des cornes et des ballons, ils cousent des masques, ils applaudissent les soignants tous les soirs depuis leur balcon, ils téléphonent personnes qui vivent seules, ils envoient de l'argent aux premiers intervenants et aux employés de la restauration qui ont perdu leur emploi. C'est beau à vivre et nous dit tout sur un fil conducteur majeur de la nature humaine : notre capacité inhérente à nous aligner sur la bonté et l'amour, même au péril de notre vie. Cela n'a de sens que si nous sentons que nos identités sont des expressions uniques et nécessaires du vaste champ de la conscience et de l'amour, et non des moi séparés essentiellement aliénés du tout.

Les étapes immédiates de création de sens ont lieu dans le contexte d'actions comme celles-ci. La toute première chose à faire est de soigner les malades, d'avoir suffisamment de ventilateurs, d'avoir suffisamment de lits dans les hôpitaux, de protéger ceux qui y travaillent, de s'assurer que tout le monde a accès aux produits de première nécessité alors que nous faisons face à un nouveau économie.


Notes brèves sur la création de sens en temps de crise

Note de l'éditeur : Cet article est basé sur la transcription d'un exposé oral donné par le Dr Marc Gafni vers la fin mars 2020 ainsi que sur un article plus long du Dr Marc Gafni. Le discours original se trouve ici :

>>> Téléchargez le document complet ICI <<<

Faire du sens en temps de crise

En parcourant une boîte de réception remplie chaque jour d'articles, de questions et de commentaires sur le virus Corona, je vois l'incroyable éventail de nos réponses. J'ai lu des articles sur les travailleurs de la santé risquant leur vie pour sauver les mourants, et des amis partageant des recettes et des cocktails sur Zoom, et tout le reste. Je dis cela sans jugement – ​​il n'y a pas qu'une seule façon de répondre à une telle crise. Mais quelle que soit notre réponse, la plupart d'entre nous se demandent quel sens nous pouvons donner à l'arrivée météorique (mais en fait bien prévue) de Covid-19 en notre présence. La crise révèle notre manque de carte et la nécessité d'en articuler une nouvelle. Nous avons besoin d'une histoire partagée qui inclut, mais qui est sous toute notre expérience, aussi variée soit-elle. C'est le moment de faire du sens, à la fois personnel et collectif. Une histoire partagée comprend un sentiment d'où nous sommes – une histoire d'univers partagée, avec qui nous sommes – un récit partagé d'identité, et ce que nous devrions faire – une éthique partagée.

Création de sens décentralisée

Nous en avons besoin parce que nous vivons à une époque de création de sens décentralisée. Nous ne pouvons pas compter sur le gouvernement, les universités, la presse ou les institutions religieuses et les églises alternatives du mouvement du potentiel humain dans ses variétés New Age. Il y a de la sagesse dans chacun de ceux-ci, mais ils sont aussi fragmentés que notre sens des modèles plus larges et des visions du monde plus larges est fracturé. Nous devons retrouver notre chemin vers une vision de la bonté, de la vérité et de la beauté, basée sur les meilleures informations des sciences intérieures et extérieures dont nous disposons. Par science extérieure, j'entends les sciences dures et douces avec leur mesure, leur expérimentation et leur collecte de données. Par sciences intérieures, j'entends l'expérience intérieure de la gnose validée – le monde de l'esprit, des sentiments et de la sagesse intérieure. Ensemble, ils nous apprennent où nous sommes, qui nous sommes et ce qui doit être fait en réponse à la crise de Covid-19.

La réalisation de soi unique

Nous sommes dans un moment puissant de réinitialisation évolutive. Nous avons maintenant le potentiel de redéfinir nos identités en tant qu'humains. La connaissance centrale qui se cristallise dans ce moment évolutif, puisée dans les sciences intérieures, est que chacun de nous est un Soi Unique, avec une perspective, une qualité de soi et une capacité d'action uniques. Notre Soi Unique n'est pas simplement notre talent en tant qu'unités monadiques séparées. Selon le meilleur des sciences intérieures et extérieures, nous sommes chacun, non pas fondamentalement à part, mais plutôt une partie de l'ensemble plus vaste de l'existence. Mais nous sommes des parties distinctes. Chacun de nous est un émergent unique de l'ensemble du système. Nous sommes des configurations uniques du champ plus large de la vie et de la conscience. Et par conséquent, nous avons chacun un cadeau unique à offrir dont l'ensemble a besoin. C'est notre identité fondamentale.

Béni par des auto-héros uniques

Cette compréhension de l'identité n'a pas encore émergé dans la société. Mais de plus en plus de gens reconnaissent que nous ne sommes pas les rouages ​​d'une machine de production, ni simplement un moi séparé monadique dans une lutte gagnant-perdant pour le succès, mais plutôt - je suis un moi unique - n'avions pas encore émergé dans la société. L'identité de soi séparée domine encore presque entièrement la culture. Mais avec la crise de Covid-19, nous avons eu la chance d'avoir tant de héros, Unique Selves en action, chacun d'entre eux. Les héros, comme les poètes, ont souvent plusieurs longueurs d'avance sur la culture. Et en tant que Soi Unique, la première réponse que notre sens exige est une action unique. C'est ce que signifie être le héros de sa propre vie.

Face à une terrible tragédie et à un besoin urgent, nous avons vu tant de personnes se lever pour offrir leurs cadeaux uniques. Ils n'attendent pas les directives des autres, ils mettent leur vie en danger et soutiennent les autres de toutes les manières possibles. Ce sont des médecins qui sortent de la retraite, ce sont des adolescents qui livrent de la nourriture, ce sont des voisins qui organisent une fête d'anniversaire en voiture avec des cornes et des ballons, ils cousent des masques, ils applaudissent les soignants tous les soirs depuis leur balcon, ils téléphonent personnes qui vivent seules, ils envoient de l'argent aux premiers intervenants et aux employés de la restauration qui ont perdu leur emploi. C'est beau à vivre et nous dit tout sur un fil conducteur majeur de la nature humaine : notre capacité inhérente à nous aligner sur la bonté et l'amour, même au péril de notre vie. Cela n'a de sens que si nous sentons que nos identités sont des expressions uniques et nécessaires du vaste champ de la conscience et de l'amour, et non des moi séparés essentiellement aliénés du tout.

The immediate steps in sense making take place in the context of actions like these. The very first thing that needs to be done is to heal the sick, to have enough ventilators, to have enough beds in hospitals, to protect those who work in them, to make sure that everyone has access to basic necessities as we face a new economy.


Short Notes on Sense Making in Crisis

Note from the Editor: This article is based on the transcript of an oral talk given by Dr. Marc Gafni towards the end of March, 2020 as well as a longer article by Dr. Marc Gafni. The original talk is found here:

>>> Download the Full Paper HERE <<<

Sense Making in Crisis

As I churn through an inbox filled each day with articles, questions, and commentary about the Corona virus, I see the incredible range of our response. I read about health care workers risking their lives to save the dying, and friends sharing recipes and cocktails on Zoom, and everything in between. I say this with no judgment—there is no one way to respond to such a crisis. But whatever our response, most of us are asking what sense we can make of the meteorlike (but actually well-predicted) arrival of Covid-19 in our presence. The crisis reveals our lack of a map, and the need to articulate a new one. We need a shared story that includes but is underneath all our experience, no matter how varied. This is a time for sense making, both personal and collective. A shared story includes a sense of where we are—a shared universe story, together with who we are—a shared narrative of identity, and what we should be doing—a shared ethos.

Decentralized Sense Making

We need this because we live in a moment of decentralized sense making. We cannot rely on the government, the universities, the press, or the religious institutions and the alternative churches of the human potential movement in its New Age varieties. There is wisdom in each of those, but they are as fragmented as our sense of larger patterns and larger worldviews is fractured. We need to find our way back to a vision of goodness, truth, and beauty, based on the best information in the interior and exterior sciences that we have available to us. By exterior science I mean the hard and soft sciences with their measurement, experimentation, and data collection. By interior sciences, I mean the validated gnosis interior experience—the world of spirit, feeling, and inner wisdom. Together they are teaching us where we are, who we are, and what needs to be done in response to the Covid-19 crisis.

The Realization of Unique Self

We are in a powerful moment of evolutionary reset. We have the potential now to redefine our identities as humans. The central knowing that is crystalizing in this evolutionary moment, sourced in the interior sciences, is that each of us is a Unique Self, with a unique perspective, quality of self and capacity for action. Our Unique Self is not simply our talent as separate monadic units. According to the best of the interior and exterior sciences, we are each—not fundamentally apart but rather—part of the larger whole of existence. But we are distinct parts. Each of us are unique emergents of the entire system. We are unique configurations of the larger field of life and consciousness. And therefore, we each have a unique gift to give that is needed by the whole. That is our core identity.

Blessed by Unique Self Heroes

This understanding of identity has not yet emerged into society. But more people are recognizing that we are not cogs in a production machine, nor merely a monadic separate self in a win-lose success struggle but rather—I am a Unique Self—had not yet emerged into society. The separate self identity still dominates culture almost entirely. But with the crisis of Covid-19 we have been blessed with so many heroes, Unique Selves in action every single one of them. Heroes, like poets, are often several steps ahead of culture. And as Unique Self the first response that our sense making demands is unique action. That is what it means to be the hero of your own life.

In the face of tremendous tragedy and urgent need we have seen so many people step up to give whatever unique gifts they have. They are not waiting for direction from others—they are putting their lives on the line and supporting others in every way possible. They are doctors coming out of retirement, they are teenagers delivering food, they are neighbors staging a drive-by birthday party complete with horns and balloons, they are sewing masks, they are applauding health care workers every night from their balconies, they are telephoning people who live alone, they are sending money to first responders and restaurant workers who lost their jobs. This is beautiful to experience, and tells us everything about one major thread of human nature—our inherent capacity to align with goodness and love even at great risk to ourselves. That makes sense only if we feel our identities to be unique and needed expressions of the large field of consciousness and love, not separate selves essentially alienated from the whole.

The immediate steps in sense making take place in the context of actions like these. The very first thing that needs to be done is to heal the sick, to have enough ventilators, to have enough beds in hospitals, to protect those who work in them, to make sure that everyone has access to basic necessities as we face a new economy.


Short Notes on Sense Making in Crisis

Note from the Editor: This article is based on the transcript of an oral talk given by Dr. Marc Gafni towards the end of March, 2020 as well as a longer article by Dr. Marc Gafni. The original talk is found here:

>>> Download the Full Paper HERE <<<

Sense Making in Crisis

As I churn through an inbox filled each day with articles, questions, and commentary about the Corona virus, I see the incredible range of our response. I read about health care workers risking their lives to save the dying, and friends sharing recipes and cocktails on Zoom, and everything in between. I say this with no judgment—there is no one way to respond to such a crisis. But whatever our response, most of us are asking what sense we can make of the meteorlike (but actually well-predicted) arrival of Covid-19 in our presence. The crisis reveals our lack of a map, and the need to articulate a new one. We need a shared story that includes but is underneath all our experience, no matter how varied. This is a time for sense making, both personal and collective. A shared story includes a sense of where we are—a shared universe story, together with who we are—a shared narrative of identity, and what we should be doing—a shared ethos.

Decentralized Sense Making

We need this because we live in a moment of decentralized sense making. We cannot rely on the government, the universities, the press, or the religious institutions and the alternative churches of the human potential movement in its New Age varieties. There is wisdom in each of those, but they are as fragmented as our sense of larger patterns and larger worldviews is fractured. We need to find our way back to a vision of goodness, truth, and beauty, based on the best information in the interior and exterior sciences that we have available to us. By exterior science I mean the hard and soft sciences with their measurement, experimentation, and data collection. By interior sciences, I mean the validated gnosis interior experience—the world of spirit, feeling, and inner wisdom. Together they are teaching us where we are, who we are, and what needs to be done in response to the Covid-19 crisis.

The Realization of Unique Self

We are in a powerful moment of evolutionary reset. We have the potential now to redefine our identities as humans. The central knowing that is crystalizing in this evolutionary moment, sourced in the interior sciences, is that each of us is a Unique Self, with a unique perspective, quality of self and capacity for action. Our Unique Self is not simply our talent as separate monadic units. According to the best of the interior and exterior sciences, we are each—not fundamentally apart but rather—part of the larger whole of existence. But we are distinct parts. Each of us are unique emergents of the entire system. We are unique configurations of the larger field of life and consciousness. And therefore, we each have a unique gift to give that is needed by the whole. That is our core identity.

Blessed by Unique Self Heroes

This understanding of identity has not yet emerged into society. But more people are recognizing that we are not cogs in a production machine, nor merely a monadic separate self in a win-lose success struggle but rather—I am a Unique Self—had not yet emerged into society. The separate self identity still dominates culture almost entirely. But with the crisis of Covid-19 we have been blessed with so many heroes, Unique Selves in action every single one of them. Heroes, like poets, are often several steps ahead of culture. And as Unique Self the first response that our sense making demands is unique action. That is what it means to be the hero of your own life.

In the face of tremendous tragedy and urgent need we have seen so many people step up to give whatever unique gifts they have. They are not waiting for direction from others—they are putting their lives on the line and supporting others in every way possible. They are doctors coming out of retirement, they are teenagers delivering food, they are neighbors staging a drive-by birthday party complete with horns and balloons, they are sewing masks, they are applauding health care workers every night from their balconies, they are telephoning people who live alone, they are sending money to first responders and restaurant workers who lost their jobs. This is beautiful to experience, and tells us everything about one major thread of human nature—our inherent capacity to align with goodness and love even at great risk to ourselves. That makes sense only if we feel our identities to be unique and needed expressions of the large field of consciousness and love, not separate selves essentially alienated from the whole.

The immediate steps in sense making take place in the context of actions like these. The very first thing that needs to be done is to heal the sick, to have enough ventilators, to have enough beds in hospitals, to protect those who work in them, to make sure that everyone has access to basic necessities as we face a new economy.


Short Notes on Sense Making in Crisis

Note from the Editor: This article is based on the transcript of an oral talk given by Dr. Marc Gafni towards the end of March, 2020 as well as a longer article by Dr. Marc Gafni. The original talk is found here:

>>> Download the Full Paper HERE <<<

Sense Making in Crisis

As I churn through an inbox filled each day with articles, questions, and commentary about the Corona virus, I see the incredible range of our response. I read about health care workers risking their lives to save the dying, and friends sharing recipes and cocktails on Zoom, and everything in between. I say this with no judgment—there is no one way to respond to such a crisis. But whatever our response, most of us are asking what sense we can make of the meteorlike (but actually well-predicted) arrival of Covid-19 in our presence. The crisis reveals our lack of a map, and the need to articulate a new one. We need a shared story that includes but is underneath all our experience, no matter how varied. This is a time for sense making, both personal and collective. A shared story includes a sense of where we are—a shared universe story, together with who we are—a shared narrative of identity, and what we should be doing—a shared ethos.

Decentralized Sense Making

We need this because we live in a moment of decentralized sense making. We cannot rely on the government, the universities, the press, or the religious institutions and the alternative churches of the human potential movement in its New Age varieties. There is wisdom in each of those, but they are as fragmented as our sense of larger patterns and larger worldviews is fractured. We need to find our way back to a vision of goodness, truth, and beauty, based on the best information in the interior and exterior sciences that we have available to us. By exterior science I mean the hard and soft sciences with their measurement, experimentation, and data collection. By interior sciences, I mean the validated gnosis interior experience—the world of spirit, feeling, and inner wisdom. Together they are teaching us where we are, who we are, and what needs to be done in response to the Covid-19 crisis.

The Realization of Unique Self

We are in a powerful moment of evolutionary reset. We have the potential now to redefine our identities as humans. The central knowing that is crystalizing in this evolutionary moment, sourced in the interior sciences, is that each of us is a Unique Self, with a unique perspective, quality of self and capacity for action. Our Unique Self is not simply our talent as separate monadic units. According to the best of the interior and exterior sciences, we are each—not fundamentally apart but rather—part of the larger whole of existence. But we are distinct parts. Each of us are unique emergents of the entire system. We are unique configurations of the larger field of life and consciousness. And therefore, we each have a unique gift to give that is needed by the whole. That is our core identity.

Blessed by Unique Self Heroes

This understanding of identity has not yet emerged into society. But more people are recognizing that we are not cogs in a production machine, nor merely a monadic separate self in a win-lose success struggle but rather—I am a Unique Self—had not yet emerged into society. The separate self identity still dominates culture almost entirely. But with the crisis of Covid-19 we have been blessed with so many heroes, Unique Selves in action every single one of them. Heroes, like poets, are often several steps ahead of culture. And as Unique Self the first response that our sense making demands is unique action. That is what it means to be the hero of your own life.

In the face of tremendous tragedy and urgent need we have seen so many people step up to give whatever unique gifts they have. They are not waiting for direction from others—they are putting their lives on the line and supporting others in every way possible. They are doctors coming out of retirement, they are teenagers delivering food, they are neighbors staging a drive-by birthday party complete with horns and balloons, they are sewing masks, they are applauding health care workers every night from their balconies, they are telephoning people who live alone, they are sending money to first responders and restaurant workers who lost their jobs. This is beautiful to experience, and tells us everything about one major thread of human nature—our inherent capacity to align with goodness and love even at great risk to ourselves. That makes sense only if we feel our identities to be unique and needed expressions of the large field of consciousness and love, not separate selves essentially alienated from the whole.

The immediate steps in sense making take place in the context of actions like these. The very first thing that needs to be done is to heal the sick, to have enough ventilators, to have enough beds in hospitals, to protect those who work in them, to make sure that everyone has access to basic necessities as we face a new economy.


Short Notes on Sense Making in Crisis

Note from the Editor: This article is based on the transcript of an oral talk given by Dr. Marc Gafni towards the end of March, 2020 as well as a longer article by Dr. Marc Gafni. The original talk is found here:

>>> Download the Full Paper HERE <<<

Sense Making in Crisis

As I churn through an inbox filled each day with articles, questions, and commentary about the Corona virus, I see the incredible range of our response. I read about health care workers risking their lives to save the dying, and friends sharing recipes and cocktails on Zoom, and everything in between. I say this with no judgment—there is no one way to respond to such a crisis. But whatever our response, most of us are asking what sense we can make of the meteorlike (but actually well-predicted) arrival of Covid-19 in our presence. The crisis reveals our lack of a map, and the need to articulate a new one. We need a shared story that includes but is underneath all our experience, no matter how varied. This is a time for sense making, both personal and collective. A shared story includes a sense of where we are—a shared universe story, together with who we are—a shared narrative of identity, and what we should be doing—a shared ethos.

Decentralized Sense Making

We need this because we live in a moment of decentralized sense making. We cannot rely on the government, the universities, the press, or the religious institutions and the alternative churches of the human potential movement in its New Age varieties. There is wisdom in each of those, but they are as fragmented as our sense of larger patterns and larger worldviews is fractured. We need to find our way back to a vision of goodness, truth, and beauty, based on the best information in the interior and exterior sciences that we have available to us. By exterior science I mean the hard and soft sciences with their measurement, experimentation, and data collection. By interior sciences, I mean the validated gnosis interior experience—the world of spirit, feeling, and inner wisdom. Together they are teaching us where we are, who we are, and what needs to be done in response to the Covid-19 crisis.

The Realization of Unique Self

We are in a powerful moment of evolutionary reset. We have the potential now to redefine our identities as humans. The central knowing that is crystalizing in this evolutionary moment, sourced in the interior sciences, is that each of us is a Unique Self, with a unique perspective, quality of self and capacity for action. Our Unique Self is not simply our talent as separate monadic units. According to the best of the interior and exterior sciences, we are each—not fundamentally apart but rather—part of the larger whole of existence. But we are distinct parts. Each of us are unique emergents of the entire system. We are unique configurations of the larger field of life and consciousness. And therefore, we each have a unique gift to give that is needed by the whole. That is our core identity.

Blessed by Unique Self Heroes

This understanding of identity has not yet emerged into society. But more people are recognizing that we are not cogs in a production machine, nor merely a monadic separate self in a win-lose success struggle but rather—I am a Unique Self—had not yet emerged into society. The separate self identity still dominates culture almost entirely. But with the crisis of Covid-19 we have been blessed with so many heroes, Unique Selves in action every single one of them. Heroes, like poets, are often several steps ahead of culture. And as Unique Self the first response that our sense making demands is unique action. That is what it means to be the hero of your own life.

In the face of tremendous tragedy and urgent need we have seen so many people step up to give whatever unique gifts they have. They are not waiting for direction from others—they are putting their lives on the line and supporting others in every way possible. They are doctors coming out of retirement, they are teenagers delivering food, they are neighbors staging a drive-by birthday party complete with horns and balloons, they are sewing masks, they are applauding health care workers every night from their balconies, they are telephoning people who live alone, they are sending money to first responders and restaurant workers who lost their jobs. This is beautiful to experience, and tells us everything about one major thread of human nature—our inherent capacity to align with goodness and love even at great risk to ourselves. That makes sense only if we feel our identities to be unique and needed expressions of the large field of consciousness and love, not separate selves essentially alienated from the whole.

The immediate steps in sense making take place in the context of actions like these. The very first thing that needs to be done is to heal the sick, to have enough ventilators, to have enough beds in hospitals, to protect those who work in them, to make sure that everyone has access to basic necessities as we face a new economy.


Voir la vidéo: Black Farm Cooperatives: Tangible Solutions (Mai 2022).