Recettes traditionnelles

Une femme trouve un serpent venimeux sous le réfrigérateur

Une femme trouve un serpent venimeux sous le réfrigérateur


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Un serpent très mortel s'est installé sous le réfrigérateur d'une femme et s'est préparé à avoir des bébés

Il s'agit du serpent venimeux qui se cachait sous le réfrigérateur d'une femme et des 14 bébés qu'elle a eus juste après.

Beaucoup d'entre nous regardent sous nos réfrigérateurs aussi souvent que nous le devrions, mais une Australienne devrait être très heureuse de l'avoir fait récemment, car elle a découvert qu'un serpent énorme et très venimeux s'y était installé et s'était préparé à pondre des œufs.

Selon Foodbeast, une femme d'Adélaïde, en Australie, a été stupéfaite et horrifiée de découvrir un serpent brun géant vivant sous son réfrigérateur. Heureusement, sa région dispose d'un service dédié à l'élimination des serpents, elle a donc appelé Snake Catchers Adelaide pour qu'elle vienne retirer son nouveau colocataire indésirable.

Snake Catcher Rolly Burrell a déclaré que le serpent était un serpent brun de l'Est, qui est le deuxième serpent le plus venimeux au monde. Il a expliqué que l'espace sous un réfrigérateur est un endroit fabuleux pour vivre, si vous êtes un serpent, car il fait chaud et humide là-dessous, et les serpents comme ça.

Le serpent n'était pas vraiment seul non plus. Peu de temps après avoir été extrait par Burrell, le serpent a pondu 14 œufs. Si la femme n'avait pas repéré le serpent et appelé un attrapeur de serpent, le serpent aurait pondu ces 14 œufs sous son réfrigérateur. Ensuite, ils auraient éclos et la femme aurait vécu avec 15 serpents venimeux.

C'est suffisant pour donner envie à une personne de faire briller une lampe de poche sous le réfrigérateur de temps en temps, juste pour être sûr.


L'adjointe au maire retrouvée morte, mordue par ses deux rottweilers de compagnie

L'adjointe au maire d'un département du sud de la France a été retrouvée morte dans sa cour, à côté de deux de ses chiens, qui semblaient l'avoir mordue, selon des informations.

Sandra Vincente, 38 ans, élue maire du village de Séacutenouillac en 2014, dans le département du Tarn, a été retrouvée dans sa cour par son compagnon mardi. Elle a été retrouvée à côté de ses deux Rottweilers, qui avaient la bouche ensanglantée. Vincente est handicapé et utilise un fauteuil roulant depuis 10 ans. Sa famille habite le village depuis plusieurs générations, selon La Dépêche.

Le parquet d'Albi, capitale du Tarn, enquête sur l'incident et une autopsie a été ordonnée.

"Elle a été mortellement blessée par des morsures de chien", a déclaré à l'AFP le procureur adjoint Fréric Cousin. "Ses vêtements étaient déchirés aussi."

Bernard Ferret, le maire de Séacutenouillac, a été sous le choc à la mort de son collègue.

"C'est incompréhensible et injuste. Personne ne mérite ça, surtout elle", a-t-il déclaré. La Dépêche mercredi, avant de dire que Vincente "était très active" malgré son handicap.

Les enquêteurs doivent encore déterminer si Vincente est décédée avant d'être mordue par ses chiens. Les procureurs d'Albi ont déclaré qu'il n'y a actuellement aucune preuve que l'activité humaine soit la cause du décès.

« Le conseil municipal a le regret et la tristesse de vous annoncer le décès de Sandra VICENTE, adjointe au maire. Les élus et l'ensemble du personnel s'associent à la douleur de sa famille », peut-on lire dans un communiqué publié sur la page Facebook de la commune de Senoillac. Le post montrait que les drapeaux de la mairie étaient en berne en hommage à Vicente.

Les deux chiens ont été emmenés chez un vétérinaire pour éviter de mettre d'autres personnes en danger.

Aux États-Unis, environ 4,5 millions de morsures de chien se produisent chaque année, et 800 000 de ces morsures donnent lieu à des soins médicaux, selon une étude du Center for Disease Control.

D'autres attaques graves de chiens ont eu lieu ces dernières semaines. Le 22 janvier, un garçon de six ans est décédé après avoir été attaqué par un Pitbull dans le comté de Hampton, en Caroline du Sud.

La veille, un homme du Kentucky a déclaré qu'il avait été "assez mâché" après avoir été entouré et attaqué par trois chiens alors qu'il se promenait dans le parc Shawnee de Louisville.

Pendant ce temps, à Aberdeen en Écosse le 19 janvier, un animal de compagnie du Staffordshire bull terrier est venu à la rescousse d'une femme dont les dents de devant ont été cassées par son petit ami "agresseur en série", le mordant si fort qu'il a dû se faire des points de suture et passer deux jours à l'hôpital.


L'adjointe au maire retrouvée morte, mordue par ses deux rottweilers de compagnie

L'adjointe au maire d'un département du sud de la France a été retrouvée morte dans sa cour, à côté de deux de ses chiens, qui semblaient l'avoir mordue, selon des informations.

Sandra Vincente, 38 ans, élue maire du village de Séacutenouillac en 2014, dans le département du Tarn, a été retrouvée dans sa cour par son compagnon mardi. Elle a été retrouvée à côté de ses deux Rottweilers, qui ont été trouvés avec la bouche ensanglantée. Vincente est handicapé et utilise un fauteuil roulant depuis 10 ans. Sa famille habite le village depuis plusieurs générations, selon La Dépêche.

Le parquet d'Albi, capitale du Tarn, enquête sur l'incident et une autopsie a été ordonnée.

"Elle a été mortellement blessée par des morsures de chien", a déclaré à l'AFP le procureur adjoint Fréric Cousin. "Ses vêtements étaient déchirés aussi."

Bernard Ferret, le maire de Séacutenouillac, a été sous le choc à la mort de son collègue.

"C'est incompréhensible et injuste. Personne ne mérite ça, surtout elle", a-t-il déclaré. La Dépêche mercredi, avant de dire que Vincente "était très active" malgré son handicap.

Les enquêteurs doivent encore déterminer si Vincente est décédée avant d'être mordue par ses chiens. Les procureurs d'Albi ont déclaré qu'il n'y avait actuellement aucune preuve que l'activité humaine soit la cause du décès.

« Le conseil municipal a le regret et la tristesse de vous annoncer le décès de Sandra VICENTE, adjointe au maire. Les élus et l'ensemble du personnel s'associent à la douleur de sa famille », peut-on lire dans un communiqué publié sur la page Facebook de la commune de Senoillac. Le post montrait que les drapeaux de la mairie étaient en berne en hommage à Vicente.

Les deux chiens ont été emmenés chez un vétérinaire pour éviter de mettre d'autres personnes en danger.

Aux États-Unis, environ 4,5 millions de morsures de chien se produisent chaque année, et 800 000 de ces morsures donnent lieu à des soins médicaux, selon une étude du Center for Disease Control.

D'autres attaques graves de chiens ont eu lieu ces dernières semaines. Le 22 janvier, un garçon de six ans est décédé après avoir été attaqué par un Pitbull dans le comté de Hampton, en Caroline du Sud.

La veille, un homme du Kentucky a déclaré qu'il avait été "assez mâché" après avoir été entouré et attaqué par trois chiens alors qu'il se promenait dans le parc Shawnee de Louisville.

Pendant ce temps, à Aberdeen en Écosse le 19 janvier, un animal de compagnie du Staffordshire bull terrier est venu à la rescousse d'une femme dont les dents de devant ont été cassées par son petit ami "agresseur en série", le mordant si fort qu'il a dû se faire des points de suture et passer deux jours à l'hôpital.


L'adjointe au maire retrouvée morte, mordue par ses deux rottweilers de compagnie

L'adjointe au maire d'un département du sud de la France a été retrouvée morte dans sa cour, à côté de deux de ses chiens, qui semblaient l'avoir mordue, selon des informations.

Sandra Vincente, 38 ans, élue maire du village de Séacutenouillac en 2014, dans le département du Tarn, a été retrouvée dans sa cour par son compagnon mardi. Elle a été retrouvée à côté de ses deux Rottweilers, qui avaient la bouche ensanglantée. Vincente est handicapé et utilise un fauteuil roulant depuis 10 ans. Sa famille habite le village depuis plusieurs générations, selon La Dépêche.

Le parquet d'Albi, capitale du Tarn, enquête sur l'incident et une autopsie a été ordonnée.

"Elle a été mortellement blessée par des morsures de chien", a déclaré à l'AFP le procureur adjoint Fréric Cousin. "Ses vêtements étaient déchirés aussi."

Bernard Ferret, le maire de Séacutenouillac, a été sous le choc à la mort de son collègue.

"C'est incompréhensible et injuste. Personne ne mérite ça, surtout elle", a-t-il déclaré. La Dépêche mercredi, avant de dire que Vincente "était très active" malgré son handicap.

Les enquêteurs doivent encore déterminer si Vincente est décédée avant d'être mordue par ses chiens. Les procureurs d'Albi ont déclaré qu'il n'y avait actuellement aucune preuve que l'activité humaine soit la cause du décès.

« Le conseil municipal a le regret et la tristesse de vous annoncer le décès de Sandra VICENTE, adjointe au maire. Les élus et l'ensemble du personnel s'associent à la douleur de sa famille », peut-on lire dans un communiqué publié sur la page Facebook de la commune de Senoillac. Le post montrait que les drapeaux de la mairie étaient en berne en hommage à Vicente.

Les deux chiens ont été emmenés chez un vétérinaire pour éviter de mettre d'autres personnes en danger.

Aux États-Unis, environ 4,5 millions de morsures de chien se produisent chaque année, et 800 000 de ces morsures donnent lieu à des soins médicaux, selon une étude du Center for Disease Control.

D'autres attaques graves de chiens ont eu lieu ces dernières semaines. Le 22 janvier, un garçon de six ans est décédé après avoir été attaqué par un Pitbull dans le comté de Hampton, en Caroline du Sud.

La veille, un homme du Kentucky a déclaré qu'il avait été "assez mâché" après avoir été entouré et attaqué par trois chiens alors qu'il se promenait dans le parc Shawnee de Louisville.

Pendant ce temps, à Aberdeen en Écosse le 19 janvier, un animal de compagnie du Staffordshire bull terrier est venu au secours d'une femme dont les dents de devant ont été cassées par son petit ami "agresseur en série", le mordant si fort qu'il a dû se faire des points de suture et passer deux jours à l'hôpital.


L'adjointe au maire retrouvée morte, mordue par ses deux rottweilers de compagnie

L'adjointe au maire d'un département du sud de la France a été retrouvée morte dans sa cour, à côté de deux de ses chiens, qui semblaient l'avoir mordue, selon des informations.

Sandra Vincente, 38 ans, élue maire du village de Séacutenouillac en 2014, dans le département du Tarn, a été retrouvée dans sa cour par son compagnon mardi. Elle a été retrouvée à côté de ses deux Rottweilers, qui avaient la bouche ensanglantée. Vincente est handicapé et utilise un fauteuil roulant depuis 10 ans. Sa famille habite le village depuis plusieurs générations, selon La Dépêche.

Le parquet d'Albi, capitale du Tarn, enquête sur l'incident et une autopsie a été ordonnée.

"Elle a été mortellement blessée par des morsures de chien", a déclaré à l'AFP le procureur adjoint Fréric Cousin. "Ses vêtements étaient déchirés aussi."

Bernard Ferret, le maire de Séacutenouillac, a été sous le choc à la mort de son collègue.

"C'est incompréhensible et injuste. Personne ne mérite ça, surtout elle", a-t-il déclaré. La Dépêche mercredi, avant de dire que Vincente "était très active" malgré son handicap.

Les enquêteurs doivent encore déterminer si Vincente est décédée avant d'être mordue par ses chiens. Les procureurs d'Albi ont déclaré qu'il n'y avait actuellement aucune preuve que l'activité humaine soit la cause du décès.

« Le conseil municipal a le regret et la tristesse de vous annoncer le décès de Sandra VICENTE, adjointe au maire. Les élus et l'ensemble du personnel s'associent à la douleur de sa famille », peut-on lire dans un communiqué publié sur la page Facebook de la commune de Senoillac. Le post montrait que les drapeaux de la mairie étaient en berne en hommage à Vicente.

Les deux chiens ont été emmenés chez un vétérinaire pour éviter de mettre d'autres personnes en danger.

Aux États-Unis, environ 4,5 millions de morsures de chien se produisent chaque année, et 800 000 de ces morsures donnent lieu à des soins médicaux, selon une étude du Center for Disease Control.

D'autres attaques graves de chiens ont eu lieu ces dernières semaines. Le 22 janvier, un garçon de six ans est décédé après avoir été attaqué par un Pitbull dans le comté de Hampton, en Caroline du Sud.

La veille, un homme du Kentucky a déclaré qu'il avait été "assez mâché" après avoir été entouré et attaqué par trois chiens alors qu'il se promenait dans le parc Shawnee de Louisville.

Pendant ce temps, à Aberdeen en Écosse le 19 janvier, un animal de compagnie du Staffordshire bull terrier est venu au secours d'une femme dont les dents de devant ont été cassées par son petit ami "agresseur en série", le mordant si fort qu'il a dû se faire des points de suture et passer deux jours à l'hôpital.


L'adjointe au maire retrouvée morte, mordue par ses deux rottweilers de compagnie

L'adjointe au maire d'un département du sud de la France a été retrouvée morte dans sa cour, à côté de deux de ses chiens, qui semblaient l'avoir mordue, selon des informations.

Sandra Vincente, 38 ans, élue maire du village de Séacutenouillac en 2014, dans le département du Tarn, a été retrouvée dans sa cour par son compagnon mardi. Elle a été retrouvée à côté de ses deux Rottweilers, qui avaient la bouche ensanglantée. Vincente est handicapé et utilise un fauteuil roulant depuis 10 ans. Sa famille habite le village depuis plusieurs générations, selon La Dépêche.

Le parquet d'Albi, capitale du Tarn, enquête sur l'incident et une autopsie a été ordonnée.

"Elle a été mortellement blessée par des morsures de chien", a déclaré à l'AFP le procureur adjoint Fréric Cousin. "Ses vêtements étaient déchirés aussi."

Bernard Ferret, le maire de Séacutenouillac, a été sous le choc à la mort de son collègue.

"C'est incompréhensible et injuste. Personne ne mérite ça, surtout elle", a-t-il déclaré. La Dépêche mercredi, avant de dire que Vincente "était très active" malgré son handicap.

Les enquêteurs doivent encore déterminer si Vincente est décédée avant d'être mordue par ses chiens. Les procureurs d'Albi ont déclaré qu'il n'y avait actuellement aucune preuve que l'activité humaine soit la cause du décès.

« Le conseil municipal a le regret et la tristesse de vous annoncer le décès de Sandra VICENTE, adjointe au maire. Les élus et l'ensemble du personnel s'associent à la douleur de sa famille », peut-on lire dans un communiqué publié sur la page Facebook de la commune de Senoillac. Le post montrait que les drapeaux de la mairie étaient en berne en hommage à Vicente.

Les deux chiens ont été emmenés chez un vétérinaire pour éviter de mettre d'autres personnes en danger.

Aux États-Unis, environ 4,5 millions de morsures de chien se produisent chaque année, et 800 000 de ces morsures donnent lieu à des soins médicaux, selon une étude du Center for Disease Control.

D'autres attaques graves de chiens ont eu lieu ces dernières semaines. Le 22 janvier, un garçon de six ans est décédé après avoir été attaqué par un Pitbull dans le comté de Hampton, en Caroline du Sud.

La veille, un homme du Kentucky a déclaré qu'il avait été "assez mâché" après avoir été entouré et attaqué par trois chiens alors qu'il se promenait dans le parc Shawnee de Louisville.

Pendant ce temps, à Aberdeen en Écosse le 19 janvier, un animal de compagnie du Staffordshire bull terrier est venu au secours d'une femme dont les dents de devant ont été cassées par son petit ami "agresseur en série", le mordant si fort qu'il a dû se faire des points de suture et passer deux jours à l'hôpital.


L'adjointe au maire retrouvée morte, mordue par ses deux rottweilers de compagnie

L'adjointe au maire d'un département du sud de la France a été retrouvée morte dans sa cour, à côté de deux de ses chiens, qui semblaient l'avoir mordue, selon des informations.

Sandra Vincente, 38 ans, élue maire du village de Séacutenouillac en 2014, dans le département du Tarn, a été retrouvée dans sa cour par son compagnon mardi. Elle a été retrouvée à côté de ses deux Rottweilers, qui avaient la bouche ensanglantée. Vincente est handicapé et utilise un fauteuil roulant depuis 10 ans. Sa famille habite le village depuis plusieurs générations, selon La Dépêche.

Le parquet d'Albi, capitale du Tarn, enquête sur l'incident et une autopsie a été ordonnée.

"Elle a été mortellement blessée par des morsures de chien", a déclaré à l'AFP le procureur adjoint Fréric Cousin. "Ses vêtements étaient déchirés aussi."

Bernard Ferret, le maire de Séacutenouillac, a été sous le choc à la mort de son collègue.

"C'est incompréhensible et injuste. Personne ne mérite ça, surtout elle", a-t-il déclaré. La Dépêche mercredi, avant de dire que Vincente "était très active" malgré son handicap.

Les enquêteurs doivent encore déterminer si Vincente est décédée avant d'être mordue par ses chiens. Les procureurs d'Albi ont déclaré qu'il n'y a actuellement aucune preuve que l'activité humaine soit la cause du décès.

« Le conseil municipal a le regret et la tristesse de vous annoncer le décès de Sandra VICENTE, adjointe au maire. Les élus et l'ensemble du personnel s'associent à la douleur de sa famille », peut-on lire dans un communiqué publié sur la page Facebook de la commune de Senoillac. Le post montrait que les drapeaux de la mairie étaient en berne en hommage à Vicente.

Les deux chiens ont été emmenés chez un vétérinaire pour éviter de mettre d'autres personnes en danger.

Aux États-Unis, environ 4,5 millions de morsures de chien se produisent chaque année, et 800 000 de ces morsures donnent lieu à des soins médicaux, selon une étude du Center for Disease Control.

D'autres attaques graves de chiens ont eu lieu ces dernières semaines. Le 22 janvier, un garçon de six ans est décédé après avoir été attaqué par un Pitbull dans le comté de Hampton, en Caroline du Sud.

La veille, un homme du Kentucky a déclaré qu'il avait été "assez mâché" après avoir été entouré et attaqué par trois chiens alors qu'il se promenait dans le parc Shawnee de Louisville.

Pendant ce temps, à Aberdeen en Écosse le 19 janvier, un animal de compagnie du Staffordshire bull terrier est venu au secours d'une femme dont les dents de devant ont été cassées par son petit ami "agresseur en série", le mordant si fort qu'il a dû se faire des points de suture et passer deux jours à l'hôpital.


L'adjointe au maire retrouvée morte, mordue par ses deux rottweilers de compagnie

L'adjointe au maire d'un département du sud de la France a été retrouvée morte dans sa cour, à côté de deux de ses chiens, qui semblaient l'avoir mordue, selon des informations.

Sandra Vincente, 38 ans, élue maire du village de Séacutenouillac en 2014, dans le département du Tarn, a été retrouvée dans sa cour par son compagnon mardi. Elle a été retrouvée à côté de ses deux Rottweilers, qui ont été trouvés avec la bouche ensanglantée. Vincente est handicapé et utilise un fauteuil roulant depuis 10 ans. Sa famille habite le village depuis plusieurs générations, selon La Dépêche.

Le parquet d'Albi, capitale du Tarn, enquête sur l'incident et une autopsie a été ordonnée.

"Elle a été mortellement blessée par des morsures de chien", a déclaré à l'AFP le procureur adjoint Fréric Cousin. "Ses vêtements étaient déchirés aussi."

Bernard Ferret, le maire de Séacutenouillac, a été sous le choc à la mort de son collègue.

"C'est incompréhensible et injuste. Personne ne mérite ça, surtout elle", a-t-il déclaré. La Dépêche mercredi, avant de dire que Vincente "était très active" malgré son handicap.

Les enquêteurs doivent encore déterminer si Vincente est décédée avant d'être mordue par ses chiens. Les procureurs d'Albi ont déclaré qu'il n'y a actuellement aucune preuve que l'activité humaine soit la cause du décès.

« Le conseil municipal a le regret et la tristesse de vous annoncer le décès de Sandra VICENTE, adjointe au maire. Les élus et l'ensemble du personnel s'associent à la douleur de sa famille », peut-on lire dans un communiqué publié sur la page Facebook de la commune de Senoillac. Le post montrait que les drapeaux de la mairie étaient en berne en hommage à Vicente.

Les deux chiens ont été emmenés chez un vétérinaire pour éviter de mettre d'autres personnes en danger.

Aux États-Unis, environ 4,5 millions de morsures de chien se produisent chaque année, et 800 000 de ces morsures donnent lieu à des soins médicaux, selon une étude du Center for Disease Control.

D'autres attaques graves de chiens ont eu lieu ces dernières semaines. Le 22 janvier, un garçon de six ans est décédé après avoir été attaqué par un Pitbull dans le comté de Hampton, en Caroline du Sud.

La veille, un homme du Kentucky a déclaré qu'il avait été "assez mâché" après avoir été entouré et attaqué par trois chiens alors qu'il se promenait dans le parc Shawnee de Louisville.

Pendant ce temps, à Aberdeen en Écosse le 19 janvier, un animal de compagnie du Staffordshire bull terrier est venu à la rescousse d'une femme dont les dents de devant ont été cassées par son petit ami "agresseur en série", le mordant si fort qu'il a dû se faire des points de suture et passer deux jours à l'hôpital.


L'adjointe au maire retrouvée morte, mordue par ses deux rottweilers de compagnie

L'adjointe au maire d'un département du sud de la France a été retrouvée morte dans sa cour, à côté de deux de ses chiens, qui semblaient l'avoir mordue, selon des informations.

Sandra Vincente, 38 ans, élue maire du village de Séacutenouillac en 2014, dans le département du Tarn, a été retrouvée dans sa cour par son compagnon mardi. Elle a été retrouvée à côté de ses deux Rottweilers, qui avaient la bouche ensanglantée. Vincente est handicapé et utilise un fauteuil roulant depuis 10 ans. Sa famille habite le village depuis plusieurs générations, selon La Dépêche.

Le parquet d'Albi, capitale du Tarn, enquête sur l'incident et une autopsie a été ordonnée.

"Elle a été mortellement blessée par des morsures de chien", a déclaré à l'AFP le procureur adjoint Fréric Cousin. "Ses vêtements étaient déchirés aussi."

Bernard Ferret, le maire de Séacutenouillac, a été sous le choc à la mort de son collègue.

"C'est incompréhensible et injuste. Personne ne mérite ça, surtout elle", a-t-il déclaré. La Dépêche mercredi, avant de dire que Vincente "était très active" malgré son handicap.

Les enquêteurs doivent encore déterminer si Vincente est décédée avant d'être mordue par ses chiens. Les procureurs d'Albi ont déclaré qu'il n'y avait actuellement aucune preuve que l'activité humaine soit la cause du décès.

« Le conseil municipal a le regret et la tristesse de vous annoncer le décès de Sandra VICENTE, adjointe au maire. Les élus et l'ensemble du personnel s'associent à la douleur de sa famille », peut-on lire dans un communiqué publié sur la page Facebook de la commune de Senoillac. Le post montrait que les drapeaux de la mairie étaient en berne en hommage à Vicente.

Les deux chiens ont été emmenés chez un vétérinaire pour éviter de mettre d'autres personnes en danger.

Aux États-Unis, environ 4,5 millions de morsures de chien se produisent chaque année, et 800 000 de ces morsures donnent lieu à des soins médicaux, selon une étude du Center for Disease Control.

D'autres attaques graves de chiens ont eu lieu ces dernières semaines. Le 22 janvier, un garçon de six ans est décédé après avoir été attaqué par un Pitbull dans le comté de Hampton, en Caroline du Sud.

La veille, un homme du Kentucky a déclaré qu'il avait été "assez mâché" après avoir été entouré et attaqué par trois chiens alors qu'il se promenait dans le parc Shawnee de Louisville.

Pendant ce temps, à Aberdeen en Écosse le 19 janvier, un animal de compagnie du Staffordshire bull terrier est venu au secours d'une femme dont les dents de devant ont été cassées par son petit ami "agresseur en série", le mordant si fort qu'il a dû se faire des points de suture et passer deux jours à l'hôpital.


L'adjointe au maire retrouvée morte, mordue par ses deux rottweilers de compagnie

L'adjointe au maire d'un département du sud de la France a été retrouvée morte dans sa cour, à côté de deux de ses chiens, qui semblaient l'avoir mordue, selon des informations.

Sandra Vincente, 38 ans, élue maire du village de Séacutenouillac en 2014, dans le département du Tarn, a été retrouvée dans sa cour par son compagnon mardi. Elle a été retrouvée à côté de ses deux Rottweilers, qui ont été trouvés avec la bouche ensanglantée. Vincente est handicapé et utilise un fauteuil roulant depuis 10 ans. Sa famille habite le village depuis plusieurs générations, selon La Dépêche.

Le parquet d'Albi, capitale du Tarn, enquête sur l'incident et une autopsie a été ordonnée.

"Elle a été mortellement blessée par des morsures de chien", a déclaré à l'AFP le procureur adjoint Fréric Cousin. "Ses vêtements étaient déchirés aussi."

Bernard Ferret, le maire de Séacutenouillac, a été sous le choc à la mort de son collègue.

"C'est incompréhensible et injuste. Personne ne mérite ça, surtout elle", a-t-il déclaré. La Dépêche mercredi, avant de dire que Vincente "était très active" malgré son handicap.

Les enquêteurs doivent encore déterminer si Vincente est décédée avant d'être mordue par ses chiens. Les procureurs d'Albi ont déclaré qu'il n'y avait actuellement aucune preuve que l'activité humaine soit la cause du décès.

« Le conseil municipal a le regret et la tristesse de vous annoncer le décès de Sandra VICENTE, adjointe au maire. Les élus et l'ensemble du personnel s'associent à la douleur de sa famille », peut-on lire dans un communiqué publié sur la page Facebook de la commune de Senoillac. Le post montrait que les drapeaux de la mairie étaient en berne en hommage à Vicente.

Les deux chiens ont été emmenés chez un vétérinaire pour éviter de mettre d'autres personnes en danger.

Aux États-Unis, environ 4,5 millions de morsures de chien se produisent chaque année, et 800 000 de ces morsures donnent lieu à des soins médicaux, selon une étude du Center for Disease Control.

D'autres attaques graves de chiens ont eu lieu ces dernières semaines. Le 22 janvier, un garçon de six ans est décédé après avoir été attaqué par un Pitbull dans le comté de Hampton, en Caroline du Sud.

La veille, un homme du Kentucky a déclaré qu'il avait été "assez mâché" après avoir été entouré et attaqué par trois chiens alors qu'il se promenait dans le parc Shawnee de Louisville.

Pendant ce temps, à Aberdeen en Écosse le 19 janvier, un animal de compagnie du Staffordshire bull terrier est venu à la rescousse d'une femme dont les dents de devant ont été cassées par son petit ami "agresseur en série", le mordant si fort qu'il a dû se faire des points de suture et passer deux jours à l'hôpital.


L'adjointe au maire retrouvée morte, mordue par ses deux rottweilers de compagnie

L'adjointe au maire d'un département du sud de la France a été retrouvée morte dans sa cour, à côté de deux de ses chiens, qui semblaient l'avoir mordue, selon des informations.

Sandra Vincente, 38 ans, élue maire du village de Séacutenouillac en 2014, dans le département du Tarn, a été retrouvée dans sa cour par son compagnon mardi. Elle a été retrouvée à côté de ses deux Rottweilers, qui avaient la bouche ensanglantée. Vincente est handicapé et utilise un fauteuil roulant depuis 10 ans. Sa famille habite le village depuis plusieurs générations, selon La Dépêche.

Le parquet d'Albi, capitale du Tarn, enquête sur l'incident et une autopsie a été ordonnée.

"Elle a été mortellement blessée par des morsures de chien", a déclaré à l'AFP le procureur adjoint Fréric Cousin. "Ses vêtements étaient déchirés aussi."

Bernard Ferret, le maire de Séacutenouillac, a été sous le choc à la mort de son collègue.

"C'est incompréhensible et injuste. Personne ne mérite ça, surtout elle", a-t-il déclaré. La Dépêche mercredi, avant de dire que Vincente "était très active" malgré son handicap.

Les enquêteurs doivent encore déterminer si Vincente est décédée avant d'être mordue par ses chiens. Les procureurs d'Albi ont déclaré qu'il n'y a actuellement aucune preuve que l'activité humaine soit la cause du décès.

« Le conseil municipal a le regret et la tristesse de vous annoncer le décès de Sandra VICENTE, adjointe au maire. Les élus et l'ensemble du personnel s'associent à la douleur de sa famille », peut-on lire dans un communiqué publié sur la page Facebook de la commune de Senoillac. Le post montrait que les drapeaux de la mairie étaient en berne en hommage à Vicente.

Les deux chiens ont été emmenés chez un vétérinaire pour éviter de mettre d'autres personnes en danger.

Aux États-Unis, environ 4,5 millions de morsures de chien se produisent chaque année, et 800 000 de ces morsures donnent lieu à des soins médicaux, selon une étude du Center for Disease Control.

D'autres attaques graves de chiens ont eu lieu ces dernières semaines. Le 22 janvier, un garçon de six ans est décédé après avoir été attaqué par un Pitbull dans le comté de Hampton, en Caroline du Sud.

La veille, un homme du Kentucky a déclaré qu'il avait été "assez mâché" après avoir été entouré et attaqué par trois chiens alors qu'il se promenait dans le parc Shawnee de Louisville.

Pendant ce temps, à Aberdeen en Écosse le 19 janvier, un animal de compagnie du Staffordshire bull terrier est venu à la rescousse d'une femme dont les dents de devant ont été cassées par son petit ami "agresseur en série", le mordant si fort qu'il a dû se faire des points de suture et passer deux jours à l'hôpital.